Le printemps en hiver


Cet hiver se déroule plutôt calmement, en comparaison avec le précédent : pas de crue de la Seine, (et c’est tant mieux pour tous les riverains du fleuve) et pas d’épisode neigeux significatif comme en février dernier… Ma nouvelle saison photographique commence donc en douceur : dans un froid modéré, au cœur de brouillards matinaux tantôt givrants, tantôt non. Un hiver normal ? Pas vraiment  car le printemps semble vouloir prendre sa place depuis la mi-février !

Depuis quinze jours, les signes de son arrivée se multiplient. Quelques arbres bourgeonnent, certains fleurissent même. Des bourdons et quelques abeilles sauvages ont fait leur apparition et j’ai entrevu mon premier oiseau migrateur le 15 février : une Fauvette à tête noire, bientôt rejointe par quelques autres ! Il y a trois jours, c’est le premier Pouillot véloce que j’ai vu voleter aux abords d’un buisson et hier, j’ai pu observer un couple de Mésanges à longue queue affairé à la construction de leur nid ! 

Voici donc quelques clichés à cheval sur ces deux saisons, entre frimas et douceur. Même si la météo annonce les premières giboulées pour la semaine prochaine, photographiquement parlant « les affaires reprennent » !

À bientôt pour de nouvelles images printanières et de nouvelles anecdotes…

Étang bordé d'arbre dans le brouillard, un matin d'hiver

Un étang à l’aube

Végétation rase recouverte de givre

Givre au lever du jour

Chatons mâle d'aulne

Chatons d’aulne

Extrémité en fleur d'un rameau de Saule marsault

Fleurs de Saule marsault

C'est le printemps sur ce rameau de prunier sauvage

C’est le printemps sur ce rameau de prunier sauvage…

Fauvette à tête noire, perchée, qui chante à tue-tête

Fauvette à tête noire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *